Online Global Transportmarketplace Testimonials

Pourquoi Michèle MONTANTIN dirigeante de CEI.BA est elle muette sur l'origine de la contrefaçon par BECCA-EXCHANGE.COM de TRANSPORTMARKETPLACE.COM?


Les partenaires du projet BECCA-EXCHANGE.COM sont impatients de connaître les auteurs du BUG ou du PIRATAGE supposé être à l'origine de la contrefaçon de TRANSPORTMARKETPLACE.COM.

Bientôt 30 jours que Michèle MONTANTIN mène des analyses et des investigations.

Son INCOMPREHENSIBLE silence, nous contraint à informer
  1. La préfète de la GUADELOUPE
  2. La région GUADELOUPE via sa présidente
  3. Le STC INTERREG IV CARAÏBES via son directeur en qualité de responsable de la gestion des fonds FEDER européens
C'est chose faite le 21 février 2013 par LRAR.

Michèle Montantin président du directoire de CEI.BA et directeur de publication du site BECCA-EXCHANGE.COM nie avoir copié-collé Transportmarketplace®


La LRAR du conseil de CEI.BA dont Michèle Montantin est président du directoire et directeur de publication du site BECCA-EXCHANGE.COM :



Selon les affirmations de son conseil, CIE.BA n'assumerait pas sa responsabilité de directeur de publication du site becca-exchange.com et rechercherait le ou les auteurs des constatations de l'huissier.

CEI.BA déclare :
  1. Falsifier et usurper le modèle économique du site Transportmarketplace® après avoir fait disparaître le 30.01.2013 tous les signes permettant un rattachement à notre entreprise. Dont acte !
  2. Que la contrefaçon ne peut être dûe qu'à un bug ou un piratage
Michèle Montantin affirme avoir diligentée des analyses et investigations pour connaître les causes et l'origine de nos constatations et surseoir au paiement de 1 million d'euros demandé en réparation de la contrefaçon constatée le 23.01.2013.

L'affaire tirée au claire il y avait lieu de communiquer le nom du contrefacteur. Ceci a été fait ICI et CEI.BA en a été averti.

Michèle Montantin ou son conseil peuvent prendre notre attache aux heures françaises ouvrables.

Commentaire qui a à voir :

Notre demande de réparation constituerait selon CEI.BA une véritable entreprise d'extorsion particulièrement douteuse.

Notre société va informer les autorités politiques et judiciaires.

Cela ne saurait souffrir de délai.

CEI.BA responsable de la publication du site BECCA-EXCHANGE.COM diligente une analyse pour connaître l'origine de la contrefaçon de TRANSPORTMARKETPLACE.COM

Selon son conseil...

Lire la suite

Le projet Transportmarketplace® est copié collé


J'ai fait constaté la contrefaçon par un huissier.

J'ai adressé une LRAR au contrefacteur accompagnée :
  • De la note de débit en réparation du délit constaté.
  • Du constat d'huissier dressé

A réception de l'accusé de réception et en l'absence de paiement :
  1. Je publierai ICI un extrait choisi du constat
  2. J'avertirai les partenaires financeurs locaux et européens du contrefacteur, les clients grugés et enfin les fournisseurs complices à l'insu de leur plein gré...!
    Ndlr : mes 2 yeux.
  3. J'informerai les médias locaux et internationaux

Pour les abonnés impatients de connaitre le nom du contrefacteur voici un extrait de la prose de son conseil :
Ma cliente émet les plus vives réserves quant aux causes qui ont pu conduire aux évènements à l'origine des constatations réalisées par l'huissier. Elle diligente immédiatement une analyse pour connaître l'origine de vos constatations.
A la lecture de votre courrier, il ressort que vous subordonnez votre attitude à venir au versement de la somme d'un million d'euros à vous régler par virement.
Ce courrier, plus qu'une menace, constitue une véritable entreprise d'extorsion particulièrement douteuse.
Tout aussi douteuse que votre menace de publication de ce constat sur votre blog.
En effet, si comme vous l'indiquez mes clients avaient souhaité falsifier ou usurper votre "modèle économique", ils auraient à tout le moins fait disparaître tous les signes permettant un rattachement avec votre entreprise.
Il ne peut dès lors s'agir que d'un bug ou d'un piratage et toutes les investigations sont mis en œuvre afin d'en trouver l'origine.
C'est la raison pour laquelle je vous invite, tant que cette affaire n'est pas tirée au claire, à interrompre tous vos projets d'intimidations et menaces et vous prie de transmettre le présent courrier à votre conseil habituel afin que ce dernier prenne mon attache.

Ndlr : A n'en pas douter, on va vraiment toucher le fond.

En 2013 je rend TOUS les coups.

Merci aux instigateurs de l'ombre d'en prendre note et de se préparer.

Commentaire qui a à voir :

L'heure des comptes a sonné.

En février 2013 à ma convenance j'informerai:
  1. Le président de l'association dont les 7 membres du conseil d'administration par 3 voix et 4 abstentions ont en juin 2011:
    • refusés à notre société la subvention régionale pour promouvoir son projet
    • accordés au contrefacteur une tente pour présenter son projet au public et un stand pour exposer
  2. Les instances locales trompées, en charge des entreprises innovantes
  3. Les détenteurs des deniers de notre entreprise chez qui j'ai fait un placement porteur d'intérêts moratoires à la discrétion d'un magistrat incorruptible selon eux si j'en juge.



Technorati Profile